Internet, donne-moi ce que je veux !…

« Internet, donne-moi ce que je veux ! » dit l’internaute

Donnez aux internautes ce qu’ils veulent: vous aurez ce que vous voulez.
Produits super mais inconnus ? Comment sur internet créer des points de contact avec son marché ? Comment créer des menus de navigation à l’écoute de votre marché ?

L’internaute dit «Internet, donne-moi ce que je veux ! »… à sa manière :
L'internaute demande... à sa manière.
;-)
C’est très sympa: il demande. Il pourrait faire comme dans la vraie vie de ne demander qu’à ses amis et profs.

Cela se traduit généralement par :
donne moi ce que je veux...
La majorité de la population commence une session internet par une recherche.

Ou plus précisément :
ce que je veux
93% des internautes tapent plus de 2 mots dans le champ de recherche.

Il existe deux cas, soit il sait ce qu’il veut et sait où le trouver ... (exemple : Je cherche une livre, je vais sur Amazon, Fnac…)
requête: amazon

...ou si c’est un vieil utilisateur du web :
saisie dans la barre d'adresse
Il va taper l’adresse dans son navigateur.

Ce qui donne en terme de flux d’utilisateur :
flux d'utilisateurs

L’utilisateur arrivé sur la home a toujours sa petite idée en tête, il va soit :

  • Taper sa recherche précise dans le moteur (si il connaît le nom exact de l’ouvrage). Il sait où le trouver, c’est généralement en haut. (navigation 039 du livre).
  • Cliquer dans le menu les catégories qu’il pense être les bonnes pour atteindre son objectif. Il sait où les trouver, c’est généralement à gauche. (navigation 01, 02, 03, beaucoup de modèles du livre sont applicables).
Le reste de la page est dite plongeante (en anglais Deep linking), modèle de navigation 036 du livre. Le créateur du site web va vouloir mettre en avant des produits sur cette page qui est si populaire, mais il va mettre en avant les nouveautés, faire des propositions aux utilisateurs. Il va même pouvoir afficher des pages d’accueil personnalisées pour donner aux internautes le type de produit qu’ils veulent généralement.

Une marque qui se créé ne va pas avoir la renommée d’Amazon, ce qui donne un point de contact très faible avec le public (le marché) au départ en tout cas.

Et puis, regardons notre comportement sur internet, nous faisons du bâton sauteur entre Google et les liens de résultats :

  1. Recherche
  2. Clique sur un des premiers liens (celui dont le titre, la description et le lien paraissent les plus pertinents)
  3. Scanne la page,
    • Elle me donne ce que je veux : je reste.
    • Elle ne me donne pas ce que je veux : je fais « retour » et tente un autre lien.
pogo stick
L'internaute fait du bâton sauteur (du pogo-stick) entre Google et les pages des différents sites proposés.
Aller-retour-scan, Aller-retour-scan la page- retour – change de requête, aller –retour…

L’art de la création d’une bonne page d’atterrissage est décrit dans le modèle de navigation 052 du livre).

En voici un exemple : Si je tape "télécharger Firefox", sur la première page j’ai un gros bouton bien visible.
L’internaute scanneur le verra. Il aura ce qu’il veut… et vite.
page de téléchargement de Firefox

Donc si nous voulons lui donner ce qu’il veut à un internaute qui ne nous connaît pas, c’est plus ça qu’il faut générer comme flux de visiteurs. Il faut créer des pages qui répondent exactement à la demande des internautes.
flux de visiteurs: pages ciblées

Super, bravo en donnant aux internautes ce qu’ils veulent et vite vous avez fait venir pleins de gens sur votre site. Et, maintenant qu’ils sont sur notre site, que nous leur avons donné une première fois ce qu’ils voulaient, normalement ils vous aiment. Et si on les gardait, leur montrait ce que nous pouvons leur donner d’autre à faire, à acheter... Nous allons tenter de les faire coller au site, en rendant notre site « sticky ».
flux de visiteurs: pages ciblées et cross-clicking

C’est une fois qu’ils ont eu ce qu’ils voulaient que nous pouvons leur proposer des modèles de navigation transversaux (de type cross-clicking affiché en colonne de droite du site, le menu en pied de page navigation 025).

Donc en donnant aux internautes ce qu’ils veulent,

  1. je donne de la visibilité à ma marque.
  2. je fais connaître mes produits.
  3. je décide de l’architecture de l’information de mon site.

Mais vous me direz : comment savoir ce que veulent les internautes ?

La suite peut-être dans un prochain cadeau de noël,…
ou pour les impatients, très clairement dans le livre « Internet, donne-moi ce que je veux ! 60 modèles de navigation pour satisfaire vos internaute. »

Pour le trouver tapez « donne-moi ce que je veux » dans votre moteur de recherche favori. ;-)